logo Pierre AULAS
La légende dorée de Jacques de Voragine - Pierre Aulas
 Parcours  |   Réalisations  |   Cours  |   Chroniques  |   Divers
Année liturgique
Liste des saints
A - B - C - D - E
F - G - H - I - J - K
L - M - N - O - P
Q - R - S - T - U
V - W - X - Y - Z

Petite histoire de la Légende dorée

Ce travail s'effectue sur l'année liturgique en cours (2014-2015). Les vies de saints sont mises en ligne au fur et à mesure de leur apparition dans le calendrier.

L'auteur

Jacques de Voragine n'est pas n'importe qui. En tous cas pas à son époque.
Il naît en Italie dans les années 1225-1230 dans un village proche de Gênes, Varazze, qui lui vaudra son nom. Il prend l'habit dominicain, ordre qui vient tout juste d'être créé dans une perspective de reconquête des foules par la prédication. Son œuvre s'inscrit donc dans un travail de mise en place d'outils destinés à des moines prédicateurs. Quoi de plus commode que de disposer d'une synthèse des principaux saints universels (ceux qui sont fêtés dans toute la chrétienté, indépendament des saints locaux) en un seul ouvrage ? L'ouvrage est réalisé dès 1264, à la suite de quoi Jacques de Varazze devient provincial de Lombardie puis archevêque de Gênes en 1294 après avoir servi comme ambassadeur de la ville de Gênes auprès du pape.

Il va de soi que l'ordre auquel appartient Jacques de Voragine – les dominicains – et la suite de sa carrière vont assurer à l'œuvre un succès d'édition qui ne se démentira jamais. À tel point que ses descriptions des vies de saints vont marquer toute l'iconographie occidentale à partir du XIVe siècle et que sa lecture est aujourd'hui encore conseillée dans les écoles d'art comme manuel de base pour interpréter et comprendre tout ce qui orne nos églises.

Le texte original

Il convient tout d'abord de signaler qu'il existe sur internet une publication in extenso de l'œuvre de Jacques de Voragine traduite par l'abbé J.-B. M. Roze et mise en ligne par les moines de Saint Benoît de Port-Valais en Suisse (près de Montreux).

Le but du présent travail consiste à présenter de brèves synthèses des vies des saints mentionnées par Jacques de Voragine, synthèses qui prennent le parti de présenter ces vies comme des contes, dans lesquels les péripéties sont mises en avant au détriment des considérations théologiques. Outre une lecture plus agréagle que le texte original, cette présentation offre l'avantage de mettre en avant les parties du textes qui ont connu une traduction iconographique importante.

Ce travail s'adresse donc aux amateur d'art ou de belles histoires. Mais nous rappellons aux chercheurs et aux étudiants qui tomberaient sur ces pages qu'ils se doivent d'aller lire le texte original. D'abord cela fait parti intégrante de leur travail que de contrôler les sources, ensuite une lecture attentive de la biographie de l'auteur de ce site vous convaincra qu'il ne faut pas prendre au pied de la lettre tout ce qu'il écrit.

Organisation du texte

La légende dorée présente les vies de saints dans l'ordre où elles se présentent dans l'année liturgique, un peu comme elles apparaissent sur le traditionnel calendrier des postes (sauf que l'année liturgique commence avec l'Avent, courant novembre, et qu'il n'y a pas forcèment un saint pour chaque jour de l'année).

Nous avons pris le parti de classer ces vies de saints de deux manières :
– selon l'année liturgique,
– selon l'ordre alphabétique.

Il va de soi que les remarques des lecteurs sont les bienvenues, tant sur le plan formel (mon Dieu ! une faute d'orthographe) que sur sur le fond (mais moi qui ait bien connu Jacques je vous le dis : c'est pas ça du tout !). Vos conseils sur le plan iconographique et stylistiques sont également les bienvenus.

En vous souhaitant de bonnes et agréables lectures.

Plan du site  |  Mentions légales  |  Crédits  |  Aide